Eglise Saint Jean-Baptiste de Sère

b-eglise-saint-jean-baptisteL'église de Sère remonte au XI siècle : elle est classée monument historique. Son style roman est pur et sobre. Le sanctuaire qui était autrefois le siège d'un archiprêtré est dédié à Saint Jean-Baptiste.

A l'extérieur, trois absides se detachent nettement ainsi qu'une corniche qui, soutenue par des modillons, court au bas de la toiture. Comme dans la plupart des villages de la Vallée, l'église est dotée d'un mur-clocher, lequel surplombe un imposant porche à trois arches.

Sous celui-ci, on entre dans le sanctuaire par un portail majestueux et travaillé : il présente notamment un tympan, sur lequel est sculpté un chrisme entouré d'animaux symboliques.

L'intérieur de l'église est partagé en trois hautes nefs, deux latérales séparées de celle du milieu par d'amples arches qui reposent sur de puissants piliers cruciformes. Le dallage, sans doute d'origine, est en schistes. Les voûtes sont soutenues par des arcs doubleaux cintrés. Enfin, chaque nef se termine par un choeur surélevé dont le fond est occupé par des retables d'un grand intérêt.

Le maître-autel comporte un retable de style baroque qui est du début du XVIIIème siècle. Il est attribué au sculpteur Jean Brunello (né vers 1670 + 1742) et à son atelier. Le retable se dresse sur trois niveaux et impressionne par ses sculptures en bois, dorées à la feuille. Le panneau central reconstitue la scène du baptême du Christ sur les bords du Jourdain, scène entourée de plusieurs personnages placés dans des niches constituées de colonnes torsadées et surmontées d'architraves ou corniches : le tout est enrichi de decorations variées, telles que guirlandes, angelots, feuillages, peintures à fleurs, rinceaux ou autres.

L'église est également dotée, dans ses deux absidioles, de retables latéraux. L'un original montre la Sainte Famille en promenade dans les nues, l'autre, dans une structure remaniée, une Vierge à l'Enfant rappelant les madones italiennes. Ces deux retables latéraux sont de la même époque, du même style et sans doute du même atelier que le maître-autel.

A noter que ce retable et celui de la Sainte Famille ont été restaurés respectivement en 1988 et 1992, sous contrôle des Services des Monuments Historiques.

Plus d'infos : www.patrimoines-lourdes-gavarnie.fr/patrimoine-achitectural/27-1b-les-eglises-canton-de-luz

Source : Société d'Etudes des Sept Vallées - M. Henri LAFFONT

<< Retour

VIE MUNICIPALE

 

VIE QUOTIDIENNE

 

VIE ÉCONOMIQUE

 

HISTOIRE & PATRIMOINE

- L'équipe municipale   - L'Ecole   - Les services   - Histoire & patrimoine
- Les commissions   - Petite enfance   - Les commerces
   
- L'intercommunalité   - Les associations   - Les artisans 
   
- Le bulletin municipal    
   
   
- Comptes-rendus            
- Les budgets            
 

Luz-Saint-Sauveur logo-grand-tourmalet  logo